La CICA est une association à but non lucratif et à vocation mondiale. Elle rassemble des banques et d’autres institutions engagées dans le financement de l’agriculture et du monde rural. La CICA s'adresse aux dirigeants élus et aux directeurs généraux de ces institutions avec le but :

  • de leur apporter les connaissances et les avis les plus récents pour orienter leur politique de financement de l’agriculture ;
  • d'encourager l’échange et le dialogue entre eux ;
  • de leur permettre d’innover et d’améliorer les services financiers destinés à l’agriculture et au secteur rural.

La CICA veut aussi participer à la promotion des idées sur le financement de l’agriculture en direction de l’opinion, des gouvernements et des institutions spécialisées.

Afrique : la productivité agricole en berne

par Jean-Christophe Debar, directeur de la fondation FARM

Productivité totale des facteurs (PTF) : derrière ce jargon se cache l’un des concepts économiques les plus fondamentaux. La croissance de la PTF est en effet le principal indicateur de l’efficacité du système productif, car elle mesure l’augmentation de la production obtenue par unité de facteur (terre, travail, capital). Pour bien en mesurer la portée, il faut partir du fait que la hausse de la production agricole, dans un pays, peut provenir d’une extension des surfaces exploitées ou d’une progression du produit brut par hectare. Cette dernière résulte elle-même soit de l’augmentation de la quantité de travail, d’intrants ou d’équipements utilisée par hectare, soit du progrès technique ou de la plus grande efficience avec laquelle ces facteurs sont employés – c’est-à-dire de la PTF. La croissance de la PTF est donc ce qui explique l’augmentation de la production agricole après qu’on a tenu compte de la variation du volume de facteurs de production utilisés. Ses déterminants sont nombreux et variés : amélioration de la qualité des intrants, formation des agriculteurs, innovations organisationnelles, etc.

De l’évolution de la productivité totale des facteurs dépend la capacité du système productif à accroître le revenu des agriculteurs tout en réduisant le prix des aliments pour les consommateurs. En outre, la croissance de la PTF est un signal positif pour la protection de l’environnement, car elle assure que les ressources ne sont pas gaspillées.

Il est donc édifiant de découvrir, à la lumière de statistiques récemment publiées par le département américain de l’Agriculture, qu’en Afrique subsaharienne, hors Afrique du Sud, la productivité totale des facteurs dans l’agriculture est restée pratiquement stagnante ces dernières années. Sur la période 2011-15, elle n’a crû en effet que de 0,08 % par an, ce qui marque un fort ralentissement par rapport à la période 2000-04 (1,14 %). Or c’est dans cette région que les besoins alimentaires vont le plus augmenter dans les prochaines décennies, en raison du doublement de la population, de l’expansion des classes moyennes et de la rapidité de l’urbanisation. Les pays à revenu intermédiaire et les pays à revenu élevé enregistrent, quant à eux, une croissance de la PTF beaucoup plus soutenue.  

Ces résultats ont des implications fortes pour les politiques publiques. La croissance de la productivité agricole est en effet fortement influencée par les investissements dans la recherche et le développement, la vulgarisation et la formation agricoles, ainsi que dans la construction d’infrastructures (énergie, routes, périmètres irrigués…), domaines dans lesquels les Etats jouent un rôle majeur. Gouvernements africains, à vous de jouer !      

Rencontres CICA
CICA Berne 2018
Meilleurs voeux pour 2019

En cette période où, partout dans le monde, les agriculteurs affrontent les incertitudes des marchés, les effets du changement climatique et les impatiences de la société, il est important que la communauté bancaire et financière agricole prenne la bonne mesure des défis auxquels ses membres et leurs clients doivent répondre.

C’est l’objet de nos rencontres annuelles. Notre Congrès de Berne, le dernier en date, fut un succès, grâce à votre participation, en grand nombre, et à l’engagement de nos amis de l’Office Fédéral de l’Agriculture (OFAG) et de la Banque RAIFFEISEN. Qu’ils en soient une nouvelle fois remerciés.

Notre prochain Congrès Mondial, le 6ème,  à New-Delhi en Inde, en novembre 2019, nous permettra de travailler sur les conditions nécessaires d’une croissance agricole durable. La CICA est fortement impliquée dans la préparation de ce Congrès au côté de l’Association Asie-Pacifique de Crédit Agricole et Rural et de la Banque indienne NABARD.

Dans l’attente de vous y retrouver, permettez-moi, avec les membres du Bureau exécutif et le Secrétariat général de la CICA, de vous souhaiter, à vous, à votre famille et à votre entreprise, de bonnes fêtes de fin d’année et une bonne et heureuse année 2019.

Jean-Marie Sander
Président de la CICA

Nous avons lu / nous avons écouté

Campagne de sensibilisation contre l’accaparement des terres en Afrique de l’Ouest, RFI 12 novembre,

La deuxième édition de la caravane ouest-africaine pour lutter contre l’accaparement des terres se déroule du 10 au 30 novembre 2018. Elle parcourt 6 pays cette année : le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée, le Nigeria et le Togo.  

http://www.rfi.fr/emission/20181116-campagne-sensibilisation-contre-accaparement-terres-afrique-ouest

Food security in Africa depends on rethinking outdated water law, The Conversation, 13 novembre

A hybrid approach to regulating water use is already in use because water authorities lack the resources to raise awareness and to process and enforce millions of permits. A new study has found that outdated, colonial-era water permit systems across Africa are unintentionally criminalising millions of small farmers who can’t obtain permits. This undermines efforts to boost farming production and meet economic growth goals.

http://theconversation.com/food-security-in-africa-depends-on-rethinking-outdated-water-law-106469

Huawei, l’Unesco et les universités africaines s’associent pour développer les compétences TIC des jeunes sur le continent, Tic & Telecom, 13 novembre - La société technologique Huawei s’est associée à l'Agence des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), aux universités africaines et à divers acteurs du secteur technologique pour lancer un programme de formation de talents TIC en Afrique subsaharienne.

https://www.agenceecofin.com/formation/1511-61837-huawei-l-unesco-et-les-universites-africaines-s-associent-pour-developper-les-competences-tic-des-jeunes-sur-le-continent

Financement : 331 milliards de dollars pour accompagner les PME africaines, La Tribune, 16 novembre,

La situation des petites et moyennes entreprises en Afrique, qui sont pourtant très importantes pour l'économie des pays du Continent, est inquiétante. Selon Thameur Hemdane, co-président de Financement participatif Afrique et Méditerranée, les besoins en financement de celles-ci s'élèveraient aujourd'hui à quelque 331 milliards de dollars.

https://afrique.latribune.fr/finances/investissement/2018-11-16/financement-331-milliards-de-dollars-pour-accompagner-les-pme-africaines-797784.html

En Afrique, deux-tiers des villes menacées par le réchauffement climatique, Africa News, 15 novembre, C’est une menace extrême qui pèse sur l’Afrique selon le cabinet britannique d’analyses de risques, Verisk Maplecroft. D’après ses derniers chiffres, les deux-tiers des villes du continent pourraient être affectées par le réchauffement climatique d’ici 2035. Résultat de plusieurs facteurs néfastes, selon Dante Alighieri Disparte, fondateur du cabinet Risk coopérative.

http://fr.africanews.com/2018/11/15/en-afrique-deux-tiers-des-villes-sont-menacees-par-le-rechauffement-climatique/

Angola : Israël octroie 60 millions $ pour l’énergie solaire et l’agriculture, Agence Ecofin, 15 novembre L’Etat d’Israël prévoit de mettre à la disposition de l’Angola, 60 millions $ qui seront investis dans plusieurs domaines dont l’énergie et l’agriculture.

https://agenceecofin.com/solaire/1511-61839-angola-israel-octroie-60-millions-pour-l-energie-solaire-et-l-agriculture

Campagne de sensibilisation contre l’accaparement des terres en Afrique de l’Ouest, RFI 12 novembre,

La deuxième édition de la caravane ouest-africaine pour lutter contre l’accaparement des terres se déroule du 10 au 30 novembre 2018. Elle parcourt 6 pays cette année : le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée, le Nigeria et le Togo.